Projets Mastère SILAT
Mise en place du système d’information géographique pour l’application DCE sur le bassin de la Saône

Chef de projet : Aurélia Decherf

Date de soutenance : Lundi 8 Novembre 2010

Sujet : Evaluation des protocoles d'acquisition des données d'occupation du sol dans les corridors rivulaires à partir d'images THRS.

Domaines :
Bases de données, SIG, Télédétection, Cartographie, Analyse des besoins

Problématique :
Cartographie des pressions anthropiques pour la mise en oeuvre de la Directive Cadre sur l'Eau

Données utilisées :
Les données images : • BD Ortho© : visible - résolution moyenne 50 cm (photos de 2004 à 2009 en fonction des départements) – 18 départements soit 5475 dalles • Images SPOT5© : visible + proche et moyen infra-rouge - résolution moyenne 10 m (été 2009) – correction 1A - 19 scènes Les données des référentiels nationaux (IGN) : • BD Topo © : couches routes, voies ferrées, surfaces en végétation, hydrographie –13 départements. • BD Alti © : altitude résolution 50m - France métropolitaine • BD Geofla® : les limites de départements – France métropolitaine • BD Carthage® : réseau de référence version hydrographique AERMC 2010 - 13 départements Les données relatives à l’occupation du sol: • Corine Land Cover (données 2006) - 13 départements • Le registre parcellaire graphique (RPG) (données 2008) - 13 départements Les autres données : • SRTM© : MNT pour les zones hors frontières nationales (90m de résolution) – version 2

Territoire concerné :
Le bassin versant de la Saône.

Logiciels utilisés :
• SIG : - ArcGis version ArcInfo (extension Spatial Analyst, Data Interoperability et Geostatistical Analyst) - ArcPad 8 • Système de gestion des bases de données - Analyse SI - PostgreSQL • Traitements d'images - ERDAS Imagine 2010 avec LPS et Mosaïc Tools - ERDAS ErMapper 2010 - eCognition Developer 8

Résumé court :


Objectifs du projet :


1. Transposer, adapter et évaluer la méthode de caractérisation fine et détaillée de l’occupation du sol dans les corridors rivulaires mise au point par Thierry Tormos (UMR TETIS) ;


2. Produire le carte d’occupation du sol dans les corridors rivulaires de la Saône ;


 


Livrables :


1. Évaluation des protocoles d’acquisition des données d’occupation des sols dans les corridors rivulaires à partir d’images THRS ( tests sur des zones pilotes situées sur le bassin versant de la Saône, contribution à un cahier des charges méthodologique concernant un protocole transposable sur l’ensemble des cours d’eau du district)


2. Mise en place du système d’information géographique pour l’application DCE-Saône (dédié à la thèse de Nathalie Lalande avec partage d’information avec Agence de l’Eau, Cemagref Lyon, CNRS Lyon et autres partenaires)

Résumé long :

La mise en oeuvre de la Directive Cadre sur l'Eau (DCE) impose l'évaluation de la qualité écologique ainsi que la définition de programmes d'actions pour la restauration du "bon état écologique". Dans ce contexte, la détermination des pressions anthropiques est primordiale. L'occupation du sol est un bon indicateur de la spatialisation de ces pressions L'influence de ces pressions s'opère à différentes échelles :le bassin versant et le corridor rivulaire.


Contrairement au bassin versant, le corridor rivulaire n'est pas aujourd'hui cartographié à une échelle pertinente de caractérisation. C'est pour cela que Thierry Tormos (2006, 2009, 2010) a proposé une classification orientée objet sur des données multi-sources incluant des  données de télédétection à très haute résolution spatiale (THRS).


Ce travail est une commande de l'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée et Corse (AERMC) et poursuit un double objectif au travers du transfert de la méthode vers l'un des plus grands bassins français, celui de la Saône. Premièrement, étudier le transfert le potentiel d'industrialisation de la méthode. Deuxièmement, produire les cartes d'occupation du sol à haute résolution spatiale dans les corridors rivulaires.


Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire de concevoir en premier lieu des critères d'évaluation de la généricité d'une méthode cartographique. Puis on déroulera la méthode de T. Tormos et pour chacune des sept étapes les besoins d'adaptation de la méthode initiale seront évalués. Sur la base de cette expérience, une analyse globale du potentiel d'industrialisation de la méthode sera réalisé en s'appuyant sur les critères de généricité préalablement définis.



Structure commanditaire Commanditaire
Cemagref - UMR TETIS Flavie Cernesson


Structure encadrante Tuteur
SupAgro Catherine Mazzoni


Structure des rapporteurs Rapporteurs
SupAgro Nicolas Devaux
CEMAGREF 34 Sylvie Durrieu

Le mois dernier Juillet 2019 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 27 1 2 3 4 5 6 7
week 28 8 9 10 11 12 13 14
week 29 15 16 17 18 19 20 21
week 30 22 23 24 25 26 27 28
week 31 29 30 31

Connexion

Flux RSS du site

Actualités du site