Projets Mastère SILAT
SIG et gestion de périmètre irrigué

Chef de projet : Régis Haubourg

Date de soutenance : Mercredi 26 Novembre 2003

Sujet : Mise en place d’un SIG de gestion opérationnelle d’un périmètre irrigué (Canal de Gignac, Hérault) et recherche sur la demande en eau d’irrigation et la régulation hydraulique des canaux à surface lib

Problématique :
L’unité de recherche Irrigation au Cemagref de Montpellier travaille à l’amélioration de la gestion des périmètres irrigués afin d’améliorer l’efficience de la distribution. Cette recherche a mis en évidence la nécessité de disposer d’un SIG de gestion du réseau et du parcellaire, et de mieux comprendre les déterminants de la demande en eau

Données utilisées :
Cadastre DGI Numérisé ; BD-Ortho/ Bd-Topo IGN ; Carte des sols de Lodève ; Base de donnees Sol Languedoc Roussillon ; Plans du réseau de Gignac

Territoire concerné :
Périmètre irrigué du Canal de Gignac (Département de l’Hérault). 2800 ha alimentés par les eaux du fleuve Hérault.

Résumé court :
Le projet a consisté à appuyer la mise en place d’un SIG opérationnel à l’ASA pour la gestion du réseau et du parcellaire, et à effectuer un travail de recherche sur la demande en eau. Le SIG se base sur un progiciel de gestion de réseau d’eau potable qui a été adapté à l’irrigation et interfacé avec le logiciel de gestion actuel.Un modèle de demande en eau d’irrigation sur vigne irriguée à la raie a été développé et offre des résultats encourageants. L’utilisation des SIG permet des améliorations nettes de la gestion hydraulique et permet donc de limiter les pertes en eau

Résumé long :
Dans le cadre d’un projet de recherche sur la régulation hydraulique des canaux d’irrigation, le Cemagref Irrigation de Montpellier a mis en place une station expérimentale de grande envergure sur le Canal de Gignac (Hérault). Des algorithmes de régulation y seront testés en grandeur réelle. Pour les optimiser, les chercheurs ont besoin de scénarii de demande en eau réalistes. Par ailleurs, l’ASA de Gignac souhaite la mise en place d’un SIG pour gérer les 270 Km de réseau et les 2800 ha de cultures qu’elle dessert. Le projet a consisté à appuyer la mise en place d’un SIG opérationnel à l’ASA, et a effectuer un travail de recherche sur la demande en eau. Des progiciels de gestion du cadastre et d’un réseau d’eau potable ont été acquis à destination des utilisateurs gestionnaires de l’ASA. Ce système a été interfacé avec le logiciel de gestion déjà existant. Des fonctionnalités supplémentaires ont été développées pour adapter le SIG à l’irrigation. Un modèle de demande en eau d’irrigation sur vigne irriguée à la raie a été développé et offre des résultats encourageants par rapports aux donnees de terrains. Ce modèle n’a cependant pas été validé avec d’autres donnees. Il reste à extrapoler ses résultats sur le périmètre entier et à les agréger sur le réseau principal. L’utilisation des SIG pour le calcul des tours d’eau laisse entrevoir des potentialités intéressantes pour l'amélioration de la gestion hydraulique et limitation des pertes en eau.Mots clés : Irrigation, SIG, Réseau, Tour d’eau, Régulation hydraulique, Modélisation, Demande en eau, Programmation



Structure commanditaire Commanditaire
CEMAGREF 34 Pierre-Yves Vion


Structure encadrante Tuteur
UMR TETIS MTD Eric Barbe


Structure des rapporteurs Rapporteurs
I.N.A-PG - Grignon Jean-Marc Gilliot
E.N.S.G Cécile Huet

Le mois dernier Octobre 2019 Le mois prochain
L Ma Me J V S D
week 40 1 2 3 4 5 6
week 41 7 8 9 10 11 12 13
week 42 14 15 16 17 18 19 20
week 43 21 22 23 24 25 26 27
week 44 28 29 30 31

Connexion

Flux RSS du site

Actualités du site